Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 13:23

Le lendemain de mon atterrissage à Bratislava le mercredi 15 septembre 2010, les parents de Nina, qui m'avaient chaleureusement hébergés car j'étais arrivé un jour férié m'ont emmené manger dans un restaurant près de Banska Bystrica, sur la route de Spania Dolina (petit village minier trop chou). On se gare, un restaurant tout de bois (ou simili-bois, j'ai pas fait gaffe), comme une auberge de l'époque moderne (dans le sens XVIIe siècle). A l'intérieur, des serveuses très jolies (normal, elles sont slovaques) en habits traditionnels, de longues table de bois, des bancs, des têtes de sangliers empaillés aux murs. Je commande une bière et Nina me conseille de goûter au plat traditionnel slovaque, le ralouchki, ou dans sa correcte orthographe halusky. Je m'exécute donc.

 

La serveuse (qui était vraiment jolie dans son costume) m'apporte une dizaine de minutes plus tard une gigantesque assiette plate avec des sortes de petites boules jaunes baignant dans de la sauce, avec au milieu des carrés de viande. Les boules, ce sont des gnocchis de pomme de terre, la sauce est une sauce au fromage de brebis, le bryndza (démerdez-vous pour le prononcer), et les carrés de viande séchée, c'est en fait du bacon méga croustillant, ça m'a surpris, je n'en avais jamais mangé d'aussi crunchy.

 

 

bryndzove-halusky-velky.jpg

 

Ce à quoi ressemle un véritable bryndzove halusky.

 

Alors le halusky, c'est bon, n'en déplaise à ceux qui trouvent que cela a un aspect bizarre. Le problème est que c'est super bourratif et que passé la première moitié, on commence vraiment à caler. Après, il y a les bons et les mauvais halusky-s. Celui de cette auberge-restaurant-taverne était délicieux, j'en ai mangé un sur la place centrale de BB qui était affreusement ignoble, baignant dans l'huile. Dans un petit restaurant sous terre, j'ai pu goûter à quatre sortes de halusky-s dans une gigantesque assiette pour la modique somme de 2,80€. J'ai appris qu'il y en avait avec du chou à la place des pommes de terre (là par contre c'est vraiment pas bon), ou que le bryndza pouvait être remplacé par une sorte de bleu, et que c'était plutôt pas mal.

 

En rentrant en décembre 2010, j'ai voulu faire mon halusky à la rémoise. Bon, ce ne fut pas un franc succès, comme la photo le montre. Pourtant j'avais ramené ma petite brique de bryndza pour faire comme en vrai, mais on ne trouve pas de bacon crunchy en France, c'est uniquement pour ça que je l'ai raté ! C'est même sûr et certain, fichtre.

 

163769_484790103733_830628733_5713143_4354377_n.jpg

Ma version du halusky.

 

Maintenant, je suis certain que vous aussi, vous voulez vous frotter à la confection de votre propore bryndzove halusky. Eh bien ne vous inquiétez pas, car j'ai la véritable recette, plus ou moins vraie, piquée à mon colloc d'alors Robert qui nous en avait préparé un très bon avec les moyens du bord (c'est à dire deux plaques électriques défaillantes) !

 

// INSTANT MAITE //

 

Prenez deux grosses pommes de terre, que vous épluchez et ensuite rapez.

Faites bouillir de l'eau que vous salez pendant le même temps.

Ajoutez à vos copeaux de patate du sel et deux verres de farine. Mélangez le tout et étalez la pâte ainsi formée sur une belle planche de bois. Si vous n'en avez pas, tant pis pour vous, vous irez manger au fast food.

Avec un couteau, coupez de petites boulettes de pâte, que vous envoyez ensuite dans l'eau salée bouillante. Laissez bouillir quelques minutes, égouttez et vous pouvez mélanger avec votre bryndza, mais comme vous n'en avez pas, vous aurez pris du roquefort, du bleu ou bien encore de la feta. Ajoutez des lardons ou du bacon au milieu, et voilà !

 

Et si vous n'y arrivez pas, vous pouvez toujours vous préparer une anguille.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires