Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 07:00

rs_plakat_1967.jpg

 

Comme je le rappelais à la fin de mon article sur le Palais de la Culture et de la Science de Varsovie, c’est là-même qu’eurent lieu les deux premiers concerts de rock au-delà du Rideau de Fer, deux dates de la folle tournée des Rolling Stones en 1967.

 

Imaginez quelques secondes Mick Jagger, Keith Richards, Brian Jones – dont la petite amie venait de le quitter pour Keith, et Charlie Watts dans la capitale d’une Pologne cadenassé par le Parti Communiste. Dites-vous bien que la réalité est encore plus ubuesque que ce que vous aurez pu imaginer.

 

Tout d’abord, une petite vidéo d’archives polonaise avec des images prises à l’extérieur du Palais, et puis une partie du concert en lui-même :


 

Les Rolling Stones débarquent à Varsovie le 12 Avril 1967 directement depuis Paris – où Keith Richards se fit casser la gueule par un douanier français. Ils sont directement conduits à l’hôtel Orbis, au confort rudimentaire : pas de télévision, une radio qui grésille. De plus, leur dîner leur coûta une petite fortune.

 

Le lendemain matin, les membres du groupe se rendirent compte qu’ils étaient suivis dans leurs moindres faits et gestes par des agents, et lorsqu’ils tentèrent de sortir de l’hôtel, les Stones sont repoussés manu-militari à l’intérieur. Les autorités n’avaient pas été prévenues de la conférence de presse du groupe, et ce n’est qu’après avoir donné un pot-de-vin que les Stones purent sortir.

 mick-i-keith-w-hotelu-europejskim.jpg

Mick et Keith à l’hôtel.

 

Cela ne signifiait pourtant pas la fin de leur aventure. Toujours filés par des agents des Rouges, les Stones découvrent une immense foule à leur arrivée devant le Palais de la Culture et de la Science, un gigantesque rassemblement de jeunes gens qui tourne rapidement à l’émeute : tous les tickets des deux concerts avaient été réservés par les membres du Parti, privant la jeunesse de leurs idoles. La police réprima durement l’émeute, tandis qu’à l’intérieur les concerts débutaient.

 

Evidemment, les Communistes n’étaient pas les plus grands fans des Rolling Stones et malgré une prestation de bonne facture, les éclats d’enthousiasme de fans ayant pu obtenir une place étaient souvent réprimés. Cela énerva beaucoup les musiciens britanniques, si bien qu’après leurs concerts, ils se perdirent dans les rues de Varsovie, distribuant à la foule de leurs fans tous les albums et les singles qu’ils avaient avec eux. Je n’ose imaginer la gueule des agents qui les espionnaient en voyant cela.

 

Voici la liste probable des chansons jouées ce jour-là (il s’agit de la setlist de la tournée ’67) :

 

The Last Time

Paint it Black

19th Nervous Breakdow

Lady Jane

Get Off My Cloud

Yesterday’s Paper

Under My Thumb

Ruby Tuesday

Let’s Spend The Night Together

Goin’ Home/Satisfaction

 z4335751X-1967--Sala-Kongresowa--The-Rolling-Stones-jako-pi.jpg

 

Le lendemain, alors que les Rolling Stones quittaient leur hôtel pour s’envoler vers Zurich, ils découvrirent que leur note correspondait exactement aux bénéfices de leurs concerts… De plus, ils furent payés en dollars américains, ainsi qu’en złotys, sauf qu’il était hors de question que la monnaie polonaise sorte du pays, tout autant que l’était un conversion en monnaie occidentale. Les Rolling Stones auraient alors échangé leurs 300 000 złotys (le prix de trois voitures) contre des caisses de vodka polonaises. Malheureusement, ils n’auraient jamais pu les récupérer en Grande-Bretagne, les taxes de douane étant tellement élevées que cela n’en valait pas le coup.

 

En plus de chambres d’hôtel dévastées, les Rolling Stones laissèrent un souvenir particulier aux représentants soviétiques présents aux concerts. Ainsi, Mick Jagger nous dit que « they thought the show was so awful, so decadent, that they said this would never happen in Moscow » (ils ont pensé que le concert était si horrible, si decadent, qu’ils ont dit que cela n’arriverait jamais à Moscou). Les Rolling Stones jouèrent pour la première fois à Moscou en 1998, soit 31 ans plus tard. La patience finit toujours par payer.

 

La venue des Rolling Stones à Varsovie est légendaire dans le milieu de la musique en Pologne, et toute la jeunesse polonaise sait que les Stones sont venus en 1967. C’est la première anecdote qui est toujours citée lorsque l’on passe devant le feu-hôtel Orbis : les Rolling Stones étaient là, et ils ont tout cassé.

 

A l’occasion du cinquantième anniversaire des Rolling Stones, un livre a même été écrit sur ces deux concerts, The Rolling Stones za żelazną kurtyną (The Rolling Stones derrière le Rideau de Fer), de Marcin Sitko. Ne maitrisant pas assez le polonais pour lire cet ouvrage, j’ai été pêcher la plupart des informations de cet article sur cette page, détaillant la tournée des Stones en 1967 (en anglais) : http://rockontour.net/bj67.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Guilhem 07/01/2014 16:58

Intéressant ton blog, est-ce que tu continues à l'alimenter ? Que fais-tu en Pologne ?