Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 09:23

« La Pologne est très conservatrice et catholique. » Ah bon ?

 

Début octobre, la Pologne votait (j’en ai parlé ici). Un nouveau parti est arrivé troisième des élections, le mouvement du millionnaire (ou milliardaire, retenez qu’il y a pleins de chiffes avec des zéros derrière sur son compte en banque) Janusz Palikot, très anti-clérical. Et à Cracovie, dans la sainte Cracovie, le sanctuaire religieux de la Pologne, a été élue une femme, Anna Grodzka, issue de ce mouvement.

 

Une femme ?

 

Techniquement, on pourrait dire que oui, c’est une femme. Il s’agit de la première députée transsexuelle à être élue au Parlement polonais, la troisième dans le monde. En Pologne. A Cracovie, bordel.

Anna Grodzka est Présidente de la fondation Trans-Fuzja (pas besoin de traduction), et était donc un homme, Krzystof, éditeur père de famille. Elle se sentait femme, et après avoir longtemps repoussé ce qu’elle sentait en elle, elle a suivi un traitement hormonal et s’est fait opérer en Thaïlande l’année dernière.

 

 z9537686W,Anna-Grodzka

Anna Grodzka et des fleurs, parce que les filles elles aiment les fleurs, les chevaux et les dauphins

 

Jolie histoire de tolérance, mais revenons à la réalité, prosze.

Les 10% réunis par le mouvement de Palikot, elle les doit surtout aux étudiants et artistes de Cracovie, les jeunes bohèmes qui se prennent pour des artistes parisiens du XIXe siècle (ça y est, j’ai casé ma remarque franco-centrée). Pour avoir discuté avec plusieurs Polonais, le sentiment général est que les électeurs ne savaient pas qu’il s’agissait d’une transsexuelle, ils ont vu la liste de Palikot et ont voté pour elle. Est-ce mieux ou non ? Bonne question. Qu’est-ce qui est mieux entre voter sciemment pour une transsexuelle ou voter pour une femme sans se soucier de ce qu’elle était ? Je ne donnerai pas ma réponse, je n’ai pas envie de déclencher une guerre. Le problème serait si les électeurs regrettaient d’avoir voté pour elle. Je ne suis pas à Cracovie, et je ne vais pas y aller pour interroger les gens dans la rue à ce sujet, j’ai des cours à donner. Le plus intéressant est qu’Anna Grodzka ne fait pas de la question transsexuelle une priorité de son mandat de député, mais entend évidemment défendre toutes les grandes causes sociales. C’est beau.

 

Un autre député a été élu à Gdynia (une des trois villes de l’agglomération Gdansk-Sopot-Gdynia, vous savez, Solidarnosc tout ça), et lui est ouvertement gay. Robert Biedron s’était déjà présenté en 2005 sous une autre étiquette mais n’avait pas été élu. Le Mouvement de Palikot a donc été une aubaine et le voilà siégeant fièrement à l’Assemblée, prêt à défendre les droits bafoués de la communauté LGBT en Pologne (à Varsovie, ça va, c’est la capitale, et encore…).

 

 robert-biedron.jpg

Robert Biedron est über cute, je trouve

 

Ça me rappelle sur les listes du collège, quand j’étais inscrit comme étant une femme… Je suis peut-être passé à côté d’une brillante carrière politique.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires