Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 07:48

Ce week-end, donc, j’étais à Wrocław, ville polonaise depuis 1945, autrefois appartenant à l’Allemagne, sous le nom de Breslau.

 P1160447.JPG

Le bâtiment qui abrite le Panorama de Racławice

 

L’une des plus grandes attractions de Wrocław est le Panorama de Racławice (Panorama Racławiska). Qu’est-ce ? Il s’agit d’une peinture panoramique de 114 mètres de long pour 15 mètres de haut, représentant, comme son nom l’indique, Racławice lors de la bataille du même nom en 1794 lors de l’Insurrection de Kósciuszko (rien à voir avec notre Nathalie Kosciusko-Morizet dont on dit qu’elle est une descendante de cette illustre famille alors qu’en fait pas du tout, mais bon, ça fait plus classe).

Cette grande fresque a été réalisée pour le centenaire de la bataille – en 1894, donc – par Jan Styka, qui en eut l’idée et par Wojciech Kossak, qui l’aida, parmi beaucoup d’autres. Elle fut achevée en neuf mois et fut exposée à Lwów, alors ville polonaise (aujourd’hui, la ville s’appelle Lviv et se situe en Ukraine… je sais, c’est chiant la Pologne, c’est un pays qui bouge tout le temps, faut suivre), puis transportée à Wrocław après 1945.

 

Alors, qu’y voit-on ? La bataille de Racławice, qui opposa les troupes insurgées de Kósciuszko à l’Empire russe, et se solda par une victoire polonaise malgré une armée beaucoup plus petite et beaucoup moins bien équipée. Au final, malgré cette victoire, l’Insurrection a été écrasée et la Pologne a disparu pendant 123 ans.

 

Petit tour du panorama :


 

 

Le panorama joue sur une mise en profondeur de la peinture, qui a déjà une belle perspective, en la mettant loin du spectateur et en utilisant le sol comme décor, rendant floue la limite entre la peinture et la réalité qui s’étale devant soi, avec les charrettes en bois et les touffes d’herbes roussies. C’est massif, c’est impressionnant, mais on y entre par groupes de 80 toutes les demi-heures – et les jours de grande affluence, il convient de réserver son ticket à l’avance, sinon on se retrouve comme moi : marron et bon pour revenir le lendemain. Un enregistrement en polonais explique l’histoire de la fresque ainsi que les différentes parties qui la composent. Si vous ne comprenez pas le polonais (ce qui est hautement probable, entre nous), il existe des audioguides en français. Donc c’est bien, c’est beau à voir, mais ça fait quand même mal au portefeuille pour quelqu’un qui, comme moi, gagne un salaire polonais : 25 PLN (6€) pour vingt minutes de contemplation d’une peinture qui, entre nous, casse pas des briques au niveau du style. Restent son gigantisme et le fait d’être au milieu de la bataille. Et ça permet d’être au frais un petit moment quand dehors il fait plus de 30°C.

 

Tarif plein, 25 PLN.

Tarif réduit : 18 PLN.

 

Aller, une autre petite vidéo :


Partager cet article

Repost 0

commentaires